La Roue de la Vie









































◄Contenu Bases du Bouddhisme - Amitabha Terre Pure

▪ La reconnaissance de toutes les formes de souffrance n’est pas aisée.

Le Bouddha  Śākyamuni a demandé à ses disciples de faire figurer une représentation claire des différents royaumes qui composent ce qu’on appelle le Saṃsāra. En effet, de par sa vision transcendante, il a découvert et révélé qu’il existe principalement six mondes dans lesquels les êtres sont prisonniers et aveuglés par l’ignorance.

Ces six mondes et l’au-delà du Saṃsāra sont représentés par la célèbre roue de la vie. Cette roue est un enseignement pour se rendre compte du « bourbier » dans lequel nous sommes pris.

▪ En résumé, voici sa signification:

- le centre représente les trois poisons (Ignorance, Désir, Colère) logés en notre esprit ;

- autour, dans la partie principale, six royaumes d’existence, qui sont, en partant d’en haut et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre :


                - Les Dieux ou Devas

                - Les Humains

                - Les Prétas (Esprits Affamés)

                - Les Enfers (de différents types et parfaitement décrits)

                 - Les Animaux

                - Les Demi-dieux (Asuras)


- À l’extérieur et dans la partie haute de la roue, des êtres éveillés (Bouddhas, Bodhisattvas,…)

En plus de ces six catégories principales, il existe d’autres formes d’êtres sensibles évoqués dans les sūtras (paroles du Bouddha recueillies).


▪ Le meilleur royaume pour pratiquer le Dharma en vue d’une libération est celui des Humains. Les autres sont soit pleins de souffrances indescriptibles, soit plein de plaisirs enivrants mais éphémères.

Au delà de cette roue, les êtres éveillés nous regardent avec Compassion et Amour-Bienveillance. Leur unique dessein : nous aider à nous libérer de cette roue ! Avec confiance en le Bouddha, cela invite à réfléchir et agir pour trouver le vrai bonheur qui n’est autre que la libération de cette sphère de souffrances.