▪ Bande son mp3 - 1h08’38’’ de l'enseignement progressif du 10 Mars 2012 sur la Cause et l'Effet.

Extrait écrit clarifié de l'enseignement progressif du 10 Mars 2012 sur la Cause et l'Effet.
Namo Bon Su Thich Ca Mau Ni Phat...Hommage au Bouddha Shakyamuni. (3x)

" Le sujet d'aujourd'hui porte sur la loi de la cause et l'effet.
Cette loi n'est pas une création du Bouddha mais elle est ainsi.
Lorsque le Bouddha a atteint l'illumination, grâce à la vision de sagesse, il a vu que la loi était ainsi.
Pourquoi devons-nous étudier la loi de cause à effet ? C'est pour savoir ce qui est juste à accomplir afin de récolter des bénéfices, et ce qui doit être évité pour écarter les malheurs.
Par exemple dans le sutra de la cause et l'effet, le Bouddha explique ce qui arrivera si on tue, ce qui arrivera si on vole, ce qui arrivera si on pratique l'adultère, ....
La personne qui ne connaît pas la loi de cause à effet, facilement tombe dans la superstition.
Par exemple, il y a des gens qui vont dans des pagodes et font des souhaits mondains, de richesse, de renommée, de réussite dans les affaires, etc.
Si vous n'avez pas la cause, vous pouvez faire autant de souhait que vous voulez, vous n'aurez pas la rétribution espérée.
Si vous pratiquez le don-générosité, faites des offrandes, des bonnes actions,...et bien même si vous ne souhaitez rien, les bonnes rétributions correspondantes arriveront naturellement.
Si vous n'avez pas les bonnes causes, et sollicitez la richesse, le bien être, etc...vous n'aurez rien !
Par exemple, il y a des gens qui accusent autrui de leurs malheurs. En réalité, ils ignorent qu'il s'agit d'une rétribution karmique.
Et donc, dans ce monde, il n'y a pas cette histoire de chance ou de malchance.
Néanmoins, dans le Bouddhisme, il n'est pas interdit de faire des souhaits, mais ces souhaits doivent suivre la loi de cause à effet pour pourvoir récolter la rétribution espérée.
Comme exemple, le Bouddha dit que si vous formulez le souhait de renaître en Terre Pure [du Bouddha Amitabha], la cause pour y parvenir est d'invoquer le nom du Bouddha.
De plus, si vous invoquez le nom du Bouddha tout le temps mais ne formulez pas le voeu d'y parvenir (en Terre Pure), vous n'aurez aucune réussite.
Et donc le Bouddha a enseigné de cette loi, qu'elle a une caractéristique : l'effet concorde avec la cause.

Il arrive même qu'une cause génère de nombreux effets ignorés.
Par exemple, une personne A boit de l'alcool et devient ivre, puis se bat et tue une personne B. Une fois que cette personne B est morte, il s'avère qu'elle était un père de famille, ayant un travail de commerce, une femme et trois enfants, etc.
Une fois mort, les affaires de ce père prennent fin et le ménage tombe dans la faillite. Sa femme éprouve des difficultés pour vivre et s'en sortir. Avec trop peu d'argent, les trois enfants ne peuvent plus aller à l'école (payante). En manque d'argent, la femme doit vendre deux enfants comme esclaves (comme au temps du Bouddha). L'enfant restant ne peut pas aller à l'école et doit aider sa mère, faire le ménage, etc. Les parents du mari B tué sont très tristes et meurent aussi sans que personne ne s'en occupe.

Voyez-vous, d'une cause, d'avoir tué la personne B, les effets sont vraiment très grands et touchent tout l'entourage.
- La personne ivre A devra à son tour dans une prochaine vie, être tuée une fois par la personne B.
- Puis la personne A devra dans une vie suivante, connaître la faillite dans son travail pour gagner sa vie.
- Elle devra aussi renaître comme femme veuve au cours d'une vie.
- Elle devra connaître deux vies au cours desquelles, elle sera vendue comme esclave.
- Elle devra aussi connaître le sort d'être un enfant privé d'école et obligé de rester à la maison pour aider les parents.  
Voyez-vous, du fait d'avoir tué, cette personne A devra payé au moins 10 vies de souffrance....."

Amitabha Terre Pure - Dharma Diffusion