►Branches du Vajrayāna

Relation maître-disciple


La relation maître-disciple est très importante pour pouvoir recevoir les enseignements et initiations découlant d’une transmission orale pouvant remonter au Bouddha primordial. Il est indispensable d’être guidé par un maître authentique car les dangers d’égarement sont grands. Le maître est le représentant visible du Bouddha, c’est à dire de l’activité éveillée. Il faut prendre le temps qu’il faut pour « sentir » le maître avec lequel on a de l’affinité et une connexion karmique établie au cours des vies passées.

Les quatre grands branches tibétaines


Il existe 4 grandes branches qui sont :


       - Branche Nyingmapa (avec Dzogchen)

       - Branche Shakyapa (Philosophique)

       - Branche Kagyupa (Drikung)

       - Branche Guélougpa


La première est connue pour être l’ancienne, les suivantes comme étant nouvelles. Toutes trois sont d’origine indienne. La dernière (celle du Dalaï-lama) est typiquement tibétaine et scolastique. Les différences résident dans les textes et les lignées de transmissions. Elles sont comme les pétales d’une fleur de lotus. Aucun sectarisme n’a lieu d’être !! Le Bouddha Amitabha est présent à différents niveaux dans chacune d’elles, surtout dans la lignée Drikung-Kagyu de S.S Chetsang Rinpoche.

Les voeux


Les voeux de libération individuelle ainsi que ceux du bodhisattva sont inclus dans les voeux du Vajrayāna. Il y a en plus des engagements pris vis à vis du maître, appelés aussi samayas, surtout lorsque l’on a reçu une initiation ou transmission de texte.

ETib3 - Préliminaires

Initiation


Afin de méditer une déité particulière avec laquelle nous avons une affinité, il est fortement souhaitable de recevoir une initiation ou bénédiction d’un moine détenteur de la lignée de transmission. Toutefois, cela n’est pas obligatoire pour la pratique de certaines prières du Bouddha Amitabha comme pour d’autres bouddhas d’importance (Bouddha de médecine, etc.).