Veiller sur la parole, contrôler l'esprit, s'abstenir des actes mauvais :
qu'on se purifie par ces trois moyens d'action pour atteindre le sentier déclaré par les sages. Bouddha Shakyamuni
Sangha_Amitabha_Line_Spirit

Mantra et Prière Perpétuelle

Mantra et Prière Perpétuelle

Message non lupar Minh Chau » 07 Déc 2010 19:48

Dans la plupart des traditions existe la récitation du Nom de Dieu, forme du Bhakti yoga, de la voie de la dévotion. Le soufi répète le nom de Dieu. La récitation du Nom Divin est chargé d'une force et d'une valeur spirituelle.
Pour les occidentaux, le lien le plus proche est celui du Christianisme orthodoxe, avec la tradition de l'Hésychasme et la récitation de la prière du nom de Jésus : "Seigneur Jésus Christ fils de Dieu ayez pitié de moi pêcheur".
Cette prière est une tradition ancienne qui repose sur la notion d'une Divinité qui "Sauve". Le nom hébraïque de IESHOUAH ou "Dieu Sauve", existait antérieurement à l'incarnation de Jésus-Christ. Plus tard des congrégations auront pour objet d'enseigner au mourant la récitation du nom de Jésus, pour que celui-ci accueille auprès de Lui, l'âme du mourant. Ainsi il échappe au "mauvais" Royaume de la mort, et accède au Royaume du Christ "Mon Royaume n'est pas de ce monde" au Royaume Éternel.
La prière Hésychaste est précédée par le repentir pour arriver à obtenir le don des larmes, puis l'éveil du cœur. La prière est d'abord verbale, car prononcer le Nom de Dieu c'est être proche de lui. Elle deviendra silencieuse. Le but est que l'esprit soit complètement tourné vers le Seigneur. Le pratiquant commence par des récitations, il peut utiliser un chapelet à 100 grains. Le but est d'épurer la pensée de tous les "logismoi", ce sont les pensées, les passions que l'on retrouve dans la notion des 7 péchés dits capitaux. Ces derniers sont une manifestation des pensées. La récitation permet d'épurer la pensée en profondeur. L'ascète doit arriver à l'oraison continuelle, prier même en dormant, soit 24 h sur 24. Cette récitation devient une "garde" du cœur. Ainsi le nombre de récitation petit au début évoluera de manière à pouvoir prier dans la plupart des activités. Cette voie est accessible à tous et permet l'obtention de charismes dont l'ouverture du centre du cœur, son échauffement, la fameuse transmutation du sang (que l'on dit devenir "bleu"). Par le travail sur ses "passions" et l'acquisition des "vertus", le disciple construit son corps de Gloire et transmute sa chair qui devient "lumière". Le Chrétien se reconnaît pêcheur (avoir loupé la cible) et fait sa métanoïa (son retour). Mais ses péchés étant immenses, il ne peut espérer atteindre le Royaume que par l'intercession du Christ. Celui qui enlève les péchés du monde, les absous...et qui alors accueillera ses enfants auprès de lui, dans le Ciel. Certains attendent l'entrée dans le Royaume au moment de la mort, mais l'enseignement principal est que l'entrée peut se faire dès cette vie et avant la mort.
Cette pratique, ses vertus sont très similaires à ce que l'on trouve dans la description de la récitation du nom de Bouddha et ses effets sur la conscience Alaya. Cette voie peut se pratiquer partout c'est pourquoi elle est accessible à tous, mais sa simplicité cache une grande puissance.
J'aurai pu ouvrir ce sujet dans "Terre-Pure". Les vertus de la récitation du nom de Bouddha et de la méthode de récitation. Après, cela ouvre sur le sens profond du "nom du Bouddha". Ses lettres et leurs "pouvoirs" mantriques.
Minh Chau
 
Messages: 25
Inscription: 21 Nov 2010 12:20
Localisation: Haute-Vienne - France

Revenir vers Quels points communs entre les communautés de cultes différents?


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron