Veiller sur la parole, contrôler l'esprit, s'abstenir des actes mauvais :
qu'on se purifie par ces trois moyens d'action pour atteindre le sentier déclaré par les sages. Bouddha Shakyamuni
Sangha_Amitabha_Line_Spirit

Conseils pour la visualisation

Conseils pour la visualisation

Message non lupar Dieu Phuong » 15 Nov 2015 16:08

Suite à des essais répétés de pratiquer la visualisation, voici quelques éléments appris au cours de l'expérience qui peuvent aider quiconque souhaite s'y adonner également…

Tout d'abord comme pour toute méditation bouddhiste, il est nécessaire d'avoir disposé son esprit à la pratique en méditant sur les Quatre Pensées qui Détournent du Samsara, c'est-à-dire la contemplation des souffrances du Samsara, la méditation sur la précieuse vie humaine, et la méditation sur la mort et l'impermanence. Ces méditations sont le moteur de base qui devraient nous pousser à pratiquer...et on devrait y repenser en permanence toute notre vie.
Ensuite, pour ce qui est de la pratique de la visualisation, nous devons avoir préparé une pièce propre où nous sommes tranquilles. On s'installe devant notre autel et prenons autant que possible la posture en sept points de Vairocana. La posture est importante car une posture correcte induit naturellement un état méditatif, calme et clair, dans l'esprit. Après avoir récité la prise de refuge et généré la bonne motivation de l'esprit d'éveil, on peut commencer la pratique. (N'oubliez pas de clore ensuite votre pratique par la dédicace)

Toute visualisation dans le véhicule des tantras a un sens particulier et il est plus important de s'imprégner de ce sens que de se crisper en voulant visualiser parfaitement : développer la compassion, la sagesse, purifier son karma... Chaque aspect d'une visualisation a toujours un sens profond, même si celui-ci nous échappe de premier abord. Pour comprendre le sens, vous devez écouter des enseignements ou lire des livres qui l'expliquent. Le sens peut aussi nous apparaître avec la pratique. La visualisation est un moyen habile très puissant qui agit directement sur l'esprit, en regroupant toutes les pratiques : calme mental et concentration, accumulation de mérite et sagesse, dévotion, purification du karma, développement de la compassion…

Il est très important de coller rigoureusement aux instructions sans rien modifier, ajouter ni enlever, en faisant bien attention au sens de chaque mot utilisé par l'enseignant, et une fois la description de la visualisation apprise par cœur, éviter de se poser par la suite trop de questions qui ne font qu'alimenter les pensées discursives et nous empêchent de pratiquer. L'important étant de nous rappeler le sens de la pratique et notre confiance et dévotion envers les déités (Tchenrézig, le Bouddha de Médecine, Vajrasattva, le Bouddha Amitabha...) Nous devons nous efforcer de sentir leur présence comme si elles étaient réellement là. Pour cela on peut penser à leurs qualités infinies (compassion, sagesse, pouvoirs, omniscience…) qui s'expriment à travers leur corps purs et lumineux.
Il ne faut pas les voir non plus comme étant en chair et en os mais faites de lumière et transparentes et ne pas saisir non plus leur existence. Elles sont luminosité et vacuité. Les voir ainsi permet de développer la sagesse.

Autre point, il ne faut pas chercher à VOIR absolument tout clairement comme nous voyons habituellement avec nos yeux, mais surtout au début et lorsqu'il s'agit de visualisations vastes, comme visualiser que des rayons purifient tous les êtres, il vaut mieux PENSER que des rayons purifient tous les êtres. Cette différence est importante et nous évite ainsi de nous décourager en pensant que c'est trop difficile à VOIR. En pensant fortement avec la certitude que ce à quoi nous pensons est réel et est efficient, alors finalement cela n'est pas très différent de visualiser.
Lorsqu'on n'arrive pas à visualiser en entier une visualisation, on peut aussi faire par "morceaux" ou étapes. On visualise un élément, on reste concentré dessus un certain moment puis on dirige notre attention sur un autre élément…etc. Lorsque la concentration s'améliore, on peut alors réussir à visualiser globalement.
Il faut être habile avec son esprit. Ne pas le brusquer en voulant trop bien faire au risque d'être trop tendu et de s'agacer si on n'y arrive pas, ni trop détendu et laisser la dispersion et/ou léthargie nous gagner…
Comme pour toute méditation, il faut avoir l'esprit clair, ferme, et surtout ne pas se précipiter. Prenez votre temps pour visualiser les différents éléments étape par étape. Si votre esprit est dans un état dispersé, prenez le temps de le stabiliser en posant doucement votre attention sur la pensée gênante sans la saisir, et laissez-la s'évanouir naturellement, ou bien repensez un instant aux quatre pensées qui détournent du samsara. S'il est dans un état lourd, prenez le temps de l'éclaircir en repensant au sens, réactivez la dévotion et la luminosité de votre visualisation.
Enfin, un élément tout aussi important est de s'oublier. C'est-à-dire s'immerger totalement dans la visualisation en oubliant son environnement, son corps. Ce n'est pas facile et fluctuant, et dépend de notre concentration et de notre saisie de nous-mêmes et de notre monde !

Voilà pour l'instant, à plus tard si d'autres conseils viennent…
Dieu Phuong
 
Messages: 58
Inscription: 12 Nov 2007 23:39
Localisation: France

Revenir vers La Visualisation


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron