Veiller sur la parole, contrôler l'esprit, s'abstenir des actes mauvais :
qu'on se purifie par ces trois moyens d'action pour atteindre le sentier déclaré par les sages. Bouddha Shakyamuni
Sangha_Amitabha_Line_Spirit

Les trois branches du Bouddhisme

S'établir sur la Voie...

Les trois branches du Bouddhisme

Message non lupar Minh Thọ » 20 Déc 2009 13:38

Bonjour,

En réponse à une demande de Viviane, voici une présentation rapide des différentes écoles du Bouddhisme afin notamment de mieux cerner la place du Vajrayana par rapport aux autres Écoles. J'en profite pour rappeler aussi la place de la Voie de la Terre Pure du Bouddha Amitabha.
La voie du Vajrayana est présentée sur le site dans Texte/ École tibétaine ou dans Pratique / Côté Vajrayana tibétain. Mais il est vrai que sur le site ou sur le forum, nous n’avons pas abordé d’explication plus générale sur ce qu’est cette voie, notamment par rapport aux autres voies du bouddhisme.
- Ce qu’on appelle le Petit Véhicule ou Hinayana (présent au Sri Lanka, Cambodge, Laos, Thaïlande, une partie du Vietnam), se base essentiellement sur la libération individuelle et son but principal n’est pas de développer la compassion pour tous les êtres (même si la compassion est présente). Les pratiquants du Petit Véhicule s’adonnent principalement au respect de l’éthique, des préceptes, et à la méditation, assise ou marchée, afin de se débarrasser des perturbations mentales, du désir, de la colère etc... : en résumé, dans le Hinayana, on se PROTEGE des passions.
- Ce qu’on appelle le Grand Véhicule ou Mahayana (présent en Chine, au Japon, au Vietnam, au Tibet, au Népal) COMPREND LE VAJRAYANA. Il est basé sur le développement de l’esprit d’Éveil, et la méditation sur le sens de la profonde vacuité, c'est-à-dire la pratique du Bodhisattva (pratique des six paramitas : dons, éthique, patience, effort enthousiaste, concentration, sagesse) afin d’atteindre l’état de Bouddha et libérer tous les êtres sensibles.
Le Mahayana est appelé aussi Véhicule « CAUSAL » : c'est-à-dire qu’on cultive les causes de l’éveil. En résumé, dans le Mahayana, on TRANSFORME les passions en attitude positive, altruiste.
Le Mahayana et le Hinayana ne sont pas deux entités séparées, en effet, le Mahayana se base sur le Hinayana : on y trouve aussi le respect des préceptes, de l’éthique, la pratique de la méditation mais dans une perspective plus vaste.
- Le Vajrayana (présent au Tibet, Népal, Bhoutan) est inclus dans le Mahayana, car il repose sur les mêmes fondements. Il s’en distingue par des moyens plus direct : on l’appelle aussi le Véhicule du « FRUIT ». C’est à dire que cette Voie utilise les fruits de la réalisation spirituelle : les pratiquants utilisent la « vision sacrée », c'est-à-dire que « le monde est médité comme champ pur, et les êtres comme des aspects du Bouddha, toutes les formes comme des aspects éveillés, tous les sons comme des mantra et le mental comme l’esprit pur ». Dans le Vajrayana, on se LIBERE DES PASSIONS PAR LA SIMPLE RECONNAISSANCE DE LEUR NATURE, c’est une voie de TRANSMUTATION de ce qui est impur en ce qui est pur. C’est une voie très difficile à comprendre et à enseigner mais, une fois maîtrisé, c’est le moyen le plus rapide pour atteindre l’éveil. Il peut être dangereux si le pratiquant n’a pas une confiance absolue en son maître. C’est pourquoi on parle d’enseignement « secret ». « Le Vajrayana ne peut être abordé de façon juste que sur des bases solides, constituées par la compréhension et les pratiques du Hinayana et du Mahayana. Cela dit, dans cette voie des moyens qu’est le Vajrayana, il y a beaucoup de niveaux d’enseignement et de compréhension ; le simple fait d’exposer quelques aspects des premiers niveaux ne présente pas de danger véritable et peut même s’avérer très bénéfique. » Le Vajrayana a été enseigné par le Bouddha par le biais des « tantras ».
(rédigé avec l’aide du livre la Voie du Bouddha de Kalou Rinpotché)

Enfin, dans le Mahayana, la Voie de la Terre Pure permet également d’atteindre l’Éveil rapidement, grâce aux vœux très puissants du Bouddha Amitabha. Si le pratiquant développe une Foi profonde, pratique sincèrement la récitation du nom du Bouddha, et fait le vœu ferme de renaître en la Terre Pure du Bouddha Amitabha, s’il a la force de réciter le nom du Bouddha Amitabha au moment de sa mort, il renaîtra dans la terre pure de Sukhavati (ou Déwatchen en tibétain) auprès du Bouddha Amitabha, et d’une multitude d’autres Bouddhas et Bodhisattvas. Il ne pourra plus retomber dans le Samsara et progressera rapidement vers l’état de Bouddha.
C'est une pratique d'apparence simple, mais qui demande de développer une Foi inébranlable, et une pratique assidue, ce qui au final n'est pas si facile. La plupart des pratiques tibétaines se terminent d’ailleurs par une prière pour renaître en Déwatchen...et la pratique très répandue d’Avalokiteshvara (ou Tchenrézig en tibétain) est également un moyen pour y renaître. Tchenrézig réside en effet auprès du Bouddha Amitabha dans sa Terre Pure...

Il est important d'avoir une vision générale la plus claire possible de ces branches du Bouddhisme, chose qui n'est pas toujours évidente lorsqu'on fréquente différents centres bouddhistes.

Bon cheminement à tous
Minh Thọ
 
Messages: 157
Inscription: 02 Déc 2007 12:50
Localisation: France

Message non lupar Viviane » 20 Déc 2009 14:49

Merci Minh Tho
C'est quand même assez compliqué :oops:
J'ai entendu aussi que recevoir une initiation comme celles qui sont prévues en fin d'année à Plouray (Guru Dawa et Chakrasamvara) nous engagent vis à vis de la lignée et pour la vie...
Et... on m'a même dit que tous ceux qui reçoivent une initiation du même Maitre sont "frères et soeurs vajra" pour la vie aussi ...
ce qui reviendrait à se lier avec des personnes qu'on ne connait pas ??
Je trouve tout cela un peu utopique :roll:
Vous parlez aussi de la confiance envers le Maitre, mais ?? personnellement, SS Gyalwang Drukpa, je n'aurai certainement jamais l'occasion de l'approcher autrement qu'aux enseignements :oops:

Apparemment, chez les tibétains, on ne peut pas rester dans le Mahayana ?

Bon après-midi et à bientôt :D :idea:
Viviane
---------
"Surtout, ne jamais s'arrêter, jamais abandonner, jamais, quoi qu'il arrive"
(enseignement de Dalaï Lama)
Viviane
 
Messages: 112
Inscription: 15 Sep 2008 18:56
Localisation: France

Message non lupar Minh Thọ » 21 Déc 2009 12:01

Bonjour Viviane!

Dites-moi si vous ne comprenez pas certains points dans cette explication, il est important de comprendre cela. Cela peut paraître compliqué en effet, mais parce que le dharma s’adapte aux différents états d’esprits de la multitude d’êtres : il ne peut être d’une seule forme. En même temps, chaque branche fait partie d’un tout, l’objectif étant le même. Il est vrai qu’on parle de trois branches du bouddhisme alors que le Vajrayana fait partie du Mahayana, ceci peut entraîner quelques confusions.
Recevoir une initiation d’une certaine lignée crée en effet une connexion mais cela ne veut pas dire que vous soyez obligée ensuite de rester dans cette lignée tout le restant de votre vie. Cela veut dire qu’une connexion karmique est créé, (chaque échange avec une personne crée une certaine connexion karmique, plus ou moins forte selon notre état d’esprit du moment, ici la connexion est créé avec un maître) cette connexion avec un maître vous permettra, selon votre pratique, de progresser sur la voie de l’Eveil (et pas forcément dans la lignée de ce maître) pendant cette vie et/ou vos vies futures. La force de ce lien dépend de votre Foi, compréhension et concentration au moment de l’initiation. Si vous n’y comprenez rien et pensez à autre chose, l’effet de l’initiation sera moindre. Il se peut cependant qu’un engagement soit demandé, comme par exemple de réciter tous les jours un mantra. Il est alors important de s’y tenir.
On parle en effet de frère et sœur vajra, cela veut dire que vous êtes censés vous considérer comme les disciples d’un même maître et que vous devez vous respecter et vous entraider entre disciples. Mais comme je vous l’ai déjà écrit, mon avis là-dessus est que les personnes qui comprennent véritablement le sens de ces initiations élevées est rare, et donc ce sont plutôt de « pseudo-disciples » et le lien qui les uni est souvent très ténu. En ce qui concerne la confiance envers le maître, je parle du véritable disciple Vajrayana, qui a assez de mérites pour suivre un maître avec une confiance totale. Mais les personnes capables de cela sont extrêmement rares. Vous devriez lire à ce sujet l’histoire de Milarépa pour voir quelle est la relation maître - disciple dans le Vajrayana.
Enfin, votre dernière question me montre que vous n’avez pas compris mon explication sur les trois écoles du bouddhisme, et que vous êtes encore influencée par le « sectarisme » qui apparemment vous entoure...
Les tibétains pratiquent le Vajrayana, c’est leur tradition. Mais on ne peut pas dire qu’ils ne peuvent pas rester dans le Mahayana, vu que le Vajrayana se base sur le Mahayana : la compassion et la vacuité tiennent une place fondamentale dans le Mahayana et le Vajrayana, mais ce sont les moyens utilisés qui diffèrent. Le fond est le même dans les deux branches. Seulement les tibétains restent dans le Vajrayana parce que c’est leur tradition, et aller pratiquer dans des pagodes vietnamiennes ou chinoises (donc Mahayana) est possible mais la langue constitue une barrière ...Il y a cependant de nombreux échanges entre Vajrayana tibétain et Mahayana des autres pays. Quant aux occidentaux qui sont arrivés dans le bouddhisme par le Vajrayana, rien ne les empêche d’aller voir dans les pagodes vietnamiennes, chinoises, ou même thaïlandaises, si cela leur convient mieux et leur permet de progresser sur la voie de l’Eveil...
Bref, l’important est de comprendre le fond du bouddhisme et de ne pas s’attacher à sa forme. Il faut voir le bouddhisme comme un moyen pour arriver à l’Eveil, peu importe le moyen utilisé, du moment qu’il nous est utile pour progresser. Les « liens » ou plutôt connexions créées avec des maîtres sont des moyens pour nous aider.

J’espère avoir été clair, n’hésitez pas à poser des questions si vous ne comprenez pas certaines choses.
Minh Thọ
 
Messages: 157
Inscription: 02 Déc 2007 12:50
Localisation: France

Message non lupar Viviane » 21 Déc 2009 12:49

Merci Minh Tho :D
C'est clair quand je vous lis :D :D seulement, après je me pose des questions :oops: Je n'hésiterais pas à vous demander des explications, soyez en sûr :D
Bonne journée et à bientôt sans doute :D
Viviane
---------
"Surtout, ne jamais s'arrêter, jamais abandonner, jamais, quoi qu'il arrive"
(enseignement de Dalaï Lama)
Viviane
 
Messages: 112
Inscription: 15 Sep 2008 18:56
Localisation: France

Re: Les trois branches du Bouddhisme

Message non lupar Roxane » 02 Août 2012 22:31

Bonjour,

Où se situe le bouddhisme Theravada ? Est-ce la même chose que le Hinayana ?

Merci. :-)
« Si vous vivez dans un cadre où vous sentez qu’ il y a de la sécurité, de la compréhension, et de l’amour et où les gens ont la capacité de transformer leur souffrance, peur, et attachement, alors vous vivez dans la Terre pure ».
Roxane
 
Messages: 14
Inscription: 27 Avr 2012 10:10
Localisation: Gironde

Re: Les trois branches du Bouddhisme

Message non lupar Dieu Phuong » 01 Déc 2013 16:07

Bonjour Roxane,

Je ne réponds que maintenant à votre message, et m'en excuse!
Le Theravada et Hinayana ne sont pas tout à fait la même chose.
Theravada signifie "Doctrine des Anciens", il s'agit d'une des écoles anciennes, et c'est la seule qui a perduré jusqu’à aujourd'hui au Sri-Lanka, en Birmanie, en Thaïlande, au Laos et au Cambodge.
Il met l'accent sur les quatre nobles vérités, la connaissance des phénomènes comme impermanents et non existants en soi, et sur la discipline, le détachement et le renoncement pour obtenir la libération individuelle.
Hinayana signifie "Petit Véhicule". Cette appellation a été donnée par les adeptes du Mahayana (Grand Véhicule). Ce terme regroupe toutes les écoles anciennes, dont le Theravada, qui visent la libération individuelle, par opposition au Mahayana qui vise à libérer tous les êtres.
Le Hinayana peut aussi être appelé "Véhicule des Auditeurs" (ceux qui ont écouté et mis en pratique les enseignements du Bouddha) ou "Véhicule des Arhats" (l'état d'Arhat ou Saint est le but ultime de ce Véhicule).
Les deux termes Theravada et Hinayana sont cependant souvent confondus.

A bientôt!
Dieu Phuong
 
Messages: 58
Inscription: 12 Nov 2007 23:39
Localisation: France


Revenir vers Approches diverses


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron