Amitabha Roue Dharma Amitabha

▪ Prière de renaissance en Sukhavati - Terre Pure Amitabha

de Djé Tsong Khapa écrite en 1395


Je salue celui dont les actions éminentes apportent une gloire sans fin aux êtres dont le simple souvenir chasse la terreur du Seigneur de la Mort, qui considère tout être vivant comme son enfant avec un Amour constant, Amitayus, Vie Infinie, le Maître des Dieux et des Humains !


Par amour, je vais formuler aussi bien que je peux cette prière pour une renaissance dans le paradis de Sukhavati, suprême royaume hautement, excellemment loué de nombreuses fois par le Seigneur des Sages.


L’état du bien ou du mal obscurci par le brouillard de la nescience, la vie d’émancipation dépravée par

l’ âme de la haine, lié dans la prison du Samsara par les chaînes du désir et de la soif, ballotté dans l’océan de l’existence par les rivières de l’évolution, secoué par les nombreuses lames des misères de la maladie et du déclin, écrasé par les poids des souffrances non désirées, broyé dans les mâchoires des insupportables requins du Seigneur de la Mort, ceci est mon cri de tourment, moi qui suis sans protection.  


Si j’invoque avec révérence le Seigneur comme témoin de ma prière, Amitabha, Lumière Infinie, le Guide, Unique Ami du démuni, et les Bodhisattvas, Avalokiteshvara et Mahasthamaprapta, avec leurs escortes, qui n’ont jamais manqué la promesse de leur conception du suprême esprit, pour notre salut, à travers des éons sans limite, comme le roi des oiseaux fondant dans le ciel, puissent-ils venir ici par leur Amour et leur pouvoir miraculeux !


Dépendant de la puissance de la concentration combinée des océans des deux accumulations rassemblées par moi-même et d’autres dans le passé, le présent, et le futur, comme j’approche du moment de la mort, puissé-je voir directement le guide Amitabha entouré de sa suite ainsi que les deux puissants frères, et puissé-je ressentir une foi intense dirigée vers le Victorieux et sa suite !


Puissé-je être libre des souffrances du tourment et ne plus être accablé, et puissé-je me souvenir, sans les oublier, de ma foi et ses objets, et ainsi au moment après la mort, faisant confiance en la venue miraculeuse des huit Bodhisattvas pour me montrer le juste chemin pour aller en Sukhavati, puissé-je renaître sur une fleur de lotus en joyaux dans l’univers de Sukhavati tout comme une personne aux facultés aiguës dans la généalogie du Mahayana !


Au moment de la renaissance, puissé-je obtenir la capacité de mémoire, des Samadhis, l’inconditionnel esprit d’éveil, l’éloquence inépuisable, et l’accumulation sans limite de telles excellences, et, réjouissant l’Inégalé Guide Amitabha et les autres Bouddhas et Bodhisattvas des dix directions, puissé-je vraiment jouir des enseignements saints du Mahayana !


Puissé-je comprendre leur sens correctement, et alors en un instant me déplaçant sans effort par pouvoir magique vers les univers relatifs de Bouddha, puissé-je accomplir pleinement les racines énergiques des Bodhisattvas !


 Alors même rené dans un univers pur, toujours motivé par l’amour le plus intense, puissé-je principalement me rendre dans les univers impurs par des moyens de pouvoirs magiques sans entraves, et en dépendance de l’enseignement du Dharma de chaque être vivant en accord avec son sort spécial, puissé-je être capable de l’établir sur le chemin pur loué par le Victorieux !


Et en accomplissant rapidement ces miraculeuses actions, puissé-je facilement réaliser l’exaltation de la Bouddhéité pour le salut des êtres infinis !


Quand l’énergie créative de la vie sera soulagée, puissé-je soutenir clairement devant mes yeux, Amitabha entouré par ses océans d’hôtes, et puisse mon être se remplir de foi et de compassion !


Au moment où les visions du bardo s’élèveront, puissent les huit Bodhisattvas montrer le chemin infaillible, et, une fois rené en Sukhavati, de là-bas par émanations, puissé-je guider tous les êtres des mondes impurs !


Et dans toutes les vies avant l’obtention d’une telle exaltation, puissé-je obtenir uniquement cette renaissance adéquate pour pratiquer l’enseignement parfait, la pensée parfaite, et la méditation sur les enseignements sur le verbal et le réalisable du Victorieux !


Puissent de telles renaissances ne pas manquer les ornements des sept excellences de l’état ascendant !


Et dans toutes ces situations, puissé-je obtenir la mémoire des vies qui se souvient exactement des vies passées !


Et dans toutes ces  vies, puissé-je expérimenter le vide en toutes existences et être motivé par des pensées captivées par l’excellence de la libération, et puissé-je renoncer au monde par la discipline religieuse enseignée par le Seigneur !


Ayant renoncé, puissé-je découvrir le grand esprit d’éveil en accomplissant ultimement les actions de moralité, sans même être tâché par la moindre plus petite transgression, et puissé-je être semblable à un moine imperturbable !


De plus, dans toutes ces vies, comprenant exactement les processus de la souillure et de la purification, puissé-je réaliser les mémoires parfaites qui empêchent d’oublier tous les mots et les sens des enseignements, les facteurs de perfection !


Puissé-je obtenir la pure éloquence ininterrompue qui enseigne aux autres ce que j’ai compris par moi-même ! De plus, dans toutes ces vies puissé-je ne jamais manquer l’obtention des portes des Samadhis telles que la ’La marche du Héros, les yeux tels que l’œil physique, et la supra connaissance telle que la connaissance des prouesses de la magie !

   

Puissé-je obtenir la claire sagesse qui peut distinguer sans confusion précisément la plus subtile des facettes subtiles de la souillure et de la purification !


Puissé-je rapidement obtenir la sagesse qui peut complètement couper au moment du surgissement de la non compréhension, la mauvaise compréhension, et les considérations douteuses !   


Puissé-je obtenir la profonde sagesse qui mystérieusement pénètre les mondes et les significations des Écritures dont la mesure ne peut être saisie par n’importe qui !


En bref, puissé-je devenir comme le saint Manjughosha qui consume toutes les actions des Bodhisattvas à travers la sagesse de l’habileté dans la technique libératrice qui discerne les mots et les significations des enseignements, une sagesse libre de toutes les fautes de la prétendue sagesse !


Ainsi ayant obtenu la profonde, rapide, claire, et grande sagesse, puissé-je obtenir l’habileté transcendante dans l’explication, l’argumentation et la composition concernant les enseignements du Victorieux, qui sont, respectivement, les facteurs de maintien de la chance, châtiant les philosophies fausses, et rendant heureux le sage !


De plus, dans toutes les vies, en arrêtant toutes mes attitudes qui soutiennent mes propres objectifs les plus importants et tous les sentiments de lassitude et découragement au sujet des actions énergiques des Bodhisattvas, en atteignant la force ultime de la puissance du cœur qui supportent les objectifs des autres, puissé-je devenir comme le Saint Avalokiteshvara, qui a accumulé toutes les actions du Bodhisattva grâce à l’esprit d’éveil qui est habile en technique libératrice !


 De plus, puissé-je atteindre l’ultime dans les actions du Bodhisattva par une habileté compétente en technique libératrice et en conquérant tous les démons, fondamentalistes, et antagonistes, tandis que je suis engagé dans les objectifs de moi-même et des autres, devenant comme le Seigneur Saint de

l’ Ésotérique, Vajrapani !


Dans toutes mes vies, puissé-je trouver le grand éveil à travers l’effort intensif qui ne dévie jamais un seul instant du moment de la formulation de vouloir parfaire les actions du Bodhisattva dont l’énergie abandonne toute lassitude, et puissé-je devenir comme l’incomparable Roi des Shakyas !


Puissé-je devenir dans toutes mes vies comme le Bouddha Roi Médecine, Bhaishajya Guru, capable de guérir toutes les peines du corps, de la parole, et de l’esprit, juste en prononçant son nom, en conquérant toutes les maladies de l’esprit et du corps qui obstruent l’accomplissement de l’éveil !


Puissé-je devenir dans toutes mes vies comme le Victorieux Amitayus capable de surmonter les morts subites juste en prononçant son nom, en ayant atteint l’ultime dans le contrôle maîtrisé de la durée de vie !


Quand un obstacle à la vie approche, puissé-je voir mon refuge, la manifestation du corps d’Amitayus  qui s’adapte à la discipline par les moyens de ses quatre activités, et puissent tous ces obstacles - ci être éradiqués au moment où je peux voir son corps !


Comme pour cette manifestation de la vision de son corps en accord avec la discipline, puissé-je le reconnaître comme le protecteur Amitayus et générer une ferme et non artificielle foi, et par le pouvoir de cela, puissé-je ne jamais manquer de voir le Victorieux œuvrer comme mon ami spirituel dans toutes mes vies !


De plus, puissent les amis entièrement accomplis du Mahayana, la racine de toutes les vertus mondaines et transcendantes, être contents de moi et me garder tout au long de mes vies !


Quand il me regarde, puissé-je obtenir la foi inébranlable en cet ami spirituel et puissé-je seulement le contenter à travers toutes les portes de l’activité !


Puissé-je ne pas provoquer même un seul instant son mécontentement !


Puissé-je être instruit complètement par tous les conseils et instructions du frère spirituel !


Puissé-je être capable de comprendre correctement tous les sens de ces enseignements et les parfaire à travers la pratique !


Puissé-je ne pas suivre l’influence des amis non vertueux et non spirituels même un seul instant !

Dans toutes mes vies, puissé-je réaliser la foi confiante dans les effets de l’évolution, l’esprit de renonciation, l’esprit de l’éveil, et la parfaite vision, et puissé-je pénétrer de façon ininterrompue l’expérience du sans effort !


 Quelle que soit la racine de vertu que j’ai accumulée grâce à mes actions, physiques, verbales et mentales à travers toutes mes vies, puissent-elles toutes servir pour le bien d’autrui et le pur éveil !


▬▬▬▬▬▬▬


▪ Ouvrir la porte de la Terre Pure (Éloge à Amitabha) par Lama Tsong Khapa

NAMO SHRI-GURU-MANJUGHOSAYA !


Dirigeant de la Terre Pure de Sukhavati, loué par tous les Sugatas – Seigneur Bhagavan Amitayus, Maître des dieux et des hommes, Roi des conquérants – Vous accordez la longue vie aux êtres.

Comme la lune dégagée de nuage est reflétée dans l’eau claire d’infinis genres de récipients, de même aux êtres à travers différents aspects, vous montrez votre corps.

Dans le même temps vous coupez tous les filets de doute qui accablent les disciples en nombre infini et ouvrez l’œil de la sagesse vers la réalité avec votre discours, incessamment proclamé.

Diffusant la connaissance omniprésente à tous les connaissables, réglée par la compassion pour tous les êtres des cinq royaumes, sa force de sagesse et son amour sauve des peurs du Samsara et pacifie, tandis que votre esprit est inébranlé par les efforts.

Avec votre corps, un amoncellement de splendeur qui remplit avec des masses sans fin de lumière de toutes les terres sans nombre, comme les rayons du soleil font la voûte céleste, fournit un banquet pour mes yeux fortunés.

Avec votre voix brahmique, de cinq membres, juste pour entendre lequel accorde la plus haute félicité, comme un léger tonnerre jusqu’au cœur d’un faisan, s’écoulent des gouttes de nectar dans mes oreilles.

Avec un esprit calme suprême, toute imagination immobile en plaçant votre attention dans la vacuité, comme un gros nuage fixe dans l’étendu du ciel, soulage tout mental focalisé sur l’imaginaire.

Même si tous les conquérants ont décrit pendant des éons sans nombre votre grande masse de vertus, trouver la fin ne serait pas une tâche facile ; ils sont plus que ce que je peux dire.

Par conséquent, il n’y a pas un autre enseignant comme Vous, un amoncellement non exhaustif de qualités par qui toutes les racines des fautes sont déracinées pour toujours.

Vous seul, alors, êtes un refuge des migrants.

A travers vos milliers de millions de vœux, Protecteur, Vous avez bien trouvé la meilleure des Suprêmes Terres  où même le nom de souffrance n’est pas présent, d’où la Terre Pure appelée, Sukhavati.

Là-bas, aussitôt que la lumière de cette vie se diminuera, laissez moi renaître dans un lotus à mille pétales, m’élever de l’intérieur du lotus sans obstacle, voir votre forme, et me remplir de votre parole.

Quand, Seigneur, j’ai entendu votre discours Mahâyânique, tout comme Avalokita se comporte pour libérer ceux qui coulent dans la mire du Samsara, et Mahasthma-prapta, permettez moi d’en faire autant.


Amitabha Terre Pure - Dharma Diffusion