Activité → Végétarisme Amitabha

♦ Définition du régime


Le régime végétarien consiste en la consommation exclusive des produits issu du règne végétal : légumes, fruits, graines, feuilles et racines, à l’exclusion de tout élément provenant d’êtres vivants , comme les poissons par exemple à en étonner plus d’un, qui comme l’être humain,  sont sensibles à la souffrance et à la peur de mourir.

♦ Les fondements


 Ils sont principalement de trois ordres :


- La compassion et le concept de l’égalité de tous les êtres vivants sensibles enseignés par le Bouddha :


 Sur le chemin qui mène à la Bouddhéité, le développement de la compassion est indispensable. Quand le Bouddha Shakyamuni a commencé à tourner la roue du Dharma, il a d’abord enseigné le chemin du petit véhicule qui autorise la consommation de la viande à condition que celle-ci appartienne à l’une des cinq catégories suivantes :


                                 - viande provenant d’un animal qu’on n’a pas vu tuer

                                - viande provenant d’un animal qu’on n’a pas entendu tuer

                                - viande d’un animal qui n’a pas été tué expressément pour soi-même

                                - viande provenant d’un animal mort naturellement

                                - viande provenant du reste d’un animal consommé par un autre


 Mais lorsque Ananda lui posa cette question : «  O Tathagata, pourquoi vous nous autorisiez autrefois à manger de la viande parmi les cinq catégories considérées comme permises et maintenant vous nous le défendez absolument? »


 Le Bouddha lui répondit : « Parce que à l’époque, vous n’étiez pas au niveau de comprendre parfaitement les enseignements du Grand Véhicule pour les mettre en application dans votre vie de chaque jour ; c’est pourquoi je ne vous parlais que du Petit Véhicule et vous autorisais provisoirement à consommer des aliments d’origine animale parmi les cinq catégories permises. 


  Maintenant que votre niveau est suffisamment élevé pour recevoir les règles du Grand véhicule, il vous faut absolument vous abstenir de consommer viandes et poissons afin de vous préserver du plus grand des péchés : le meurtre d’un être vivant. Bien que n’y participant pas directement, le seul fait pour un homme de profiter de la mort d’un animal, anéantit dans son coeur toute germe de compassion et de concept d’égalité entre les êtres. Comment dans ces conditions, peut-il échapper au cycle des renaissances et parvenir à la Bouddhéité ? »  


 Par conséquent, le régime végétarien est destiné à entretenir en soi, la graine de compassion. Son application dans la vie courante est aussi une pratique de la bonté. Si l’on feigne d’ignorer le spectacle des animaux tués, égorgés, éventrés, dépecés, après avoir connu les atroces souffrances de la peur et de l’agonie, il serait indigne de prétendre suivre la voie du Bouddha et cela ne ferait que diminuer la portée de nos prières et bonnes actions.


- La loi du Karma :


 Le Bouddha a enseigné : «  C’est parce qu’ils ont commis depuis la nuit des temps des actes de destruction réciproque que tous les êtres vivants sont enchaînés dans le cycle des morts et des renaissance du Samsara. » Par la puissance des causes et des effets qui lient les êtres, le Samsara est entretenu infiniment.  


- Les raisons d’hygiène :


 Sur le plan scientifique, les bienfaits du régime végétarien ne sont plus à démontrer. Les animaux de boucherie contiennent des toxines et donc le régime carné est un pourvoyeur potentiel de maladies. Beaucoup d’animaux domestiques aussi bien que sauvage sont porteurs de germes dangereuses : tuberculose, fièvre typhoïde, etc...

Les récentes maladies comme celle de la vache folle ou de la langue bleue constituent une belle illustration. Pour cela, les associations et organisations pour développer le régime végétarien ne manquent pas dans le monde, et ce, même si il  y a du chemin à parcourir pour changer les mentalités et habitudes ancestrales.

♦ Comment pratiquer ?


▪ Divers degrés du régime


Le régime n’est d’un bienfait que si on le pratique de façon méthodique, selon nos aptitudes et

capacités d’adaptation de notre organisme et les progrès de notre évolution morale. L’excès d’ardeur du

débutant est en général plus cause de mal que de bien. L’auteur connaît une personne qui a été très

malade car elle n’a pas su trouver les moyens de suivre ce régime de façon progressive

et intelligente.

Deux régimes sont prescrits pour le disciple laïque et applicables pour quiconque souhaite s’engager :


- Le régime périodique :


Il est pratiqué seulement pendant un certain nombre de jours du mois ou de l’année. Voici les possibilités :


* celui de 2 jours : les 1er et 15ème jour du mois lunaire

* celui de 4 jours : les 1er, 8ème, 15ème et 23ème jours du mois lunaire

* celui de 6 jours : les 1er, 8ème, 14ème, 15ème, 23ème et le dernier jours du mois lunaire.

* celui de 10 jours : les 1er, 8ème, 14ème, 15ème, 23ème, 24ème, 27ème, 28ème, 29ème et 30ème ( ou les 4 derniers jours si le mois est incomplet ).


* celui d’un mois : pendant tous le 1er ou le le 7ème mois de l’année

* celui de 3 mois : pendant tout les 1er, 7ème et 9ème ou 10ème mois de l’année ou pendant un trimestre entier.


- le régime perpétuel :


Pendant toute notre durée d’existence. On peut parfois le rendre plus sévère  en ne consommant qu’avant midi.


L’application


 Il est important de diversifier son alimentation. Le règne végétal ne manque pas de variété : tomate, le liseron d'eau, le soja bien sûr, le maïs, lait e soja, céréales, etc.

 La cuisson a une grande importance : il faudrait de préférence éviter les cuissons prolongées qui détruisent des vitamines ( B et C par exemple ), les fritures qui rendent la digestion difficile, cuire à la vapeur et au bain marie. Éviter de plus tant que possible les oeufs.


( une plaquette diététique à disposition pour connaître les richesses des légumes, d’un clique ici... )


Des erreurs à éviter


* Croire que l’on est supérieur spirituellement à la personne qui est non-végétarienne. Il  n’y a pas de miracle spirituel.

* Vouloir devenir végétarien pleinement de façon impatiente.

* Croire que le régime végétarien est une ascèse. Il faut trouver un équilibre pour pouvoir progresser sur la voie de la connaissance.

* Oublier les jours du régime ! Il faut maintenir son engagement en tout circonstance et sans effort.

* consommer trop d’épices forts ou trop aromatisés qui excitent les sens : bannissez oignons, échalotes, ail, etc.


♦ Des avantages du régime végétarien


Il apporte un équilibre mental et une bonne santé démontrée scientifiquement. Une économie d’argent et de temps pour la pratique du Dharma en découle aussi. A moyen ou long terme, il allège notre karma pour les vies futures.

Sur le plan mondial, si tous les êtres adoptaient un tel régime, le sentiment néfaste de cruauté pourrait à l’égard des animaux et des hommes pourrait disparaître.


♦ Inconvénient du régime carné en images


Consommer la chair animale - quelle qu’elle soit expose à de lourdes conséquences karmiques. Cela est illustré dans cette vidéo de l’homme serpent :


♦ Conclusion


Aux yeux du disciple du Bouddha, les animaux ne sont pas des bêtes, mais des êtres doués de spiritualité potentielle qui leur permettra un jour de se libérer du Samsara et devenir des Bouddhas. Tous les êtres ont la graine de la Bouddhéité en eux. Le Bouddha a aussi été un animal dans ses vies passés. Les récits de ses actions en tant qu’animal ne manquent pas. Lui-même les a raconté à ses disciples.

La terre serait bien plus jolie si tous les êtres cessaient de consommer la chair de leurs parents.

Le pratiquant bouddhiste, avec constance et persévérance, dans son application, développe sa propre terre pure.


Amitabha Terre Pure - Dharma Diffusion


Calendrier :

Les jours pour manger végétarien...


Amitabha Calendrier Bouddhiste Végétarien

♦ Contenu
► Définition du régime
► Les fondements : trois ordres
► Comment pratiquer ?
         - Divers degrés du régime
        - L’application
        - Les erreurs à éviter
► Les avantages du régime végétarien
► Inconvénient du régime carné en images avec l’homme serpent.
► Conclusion   
Homme Serpent - Vidéo